Site Officiel de la Municipalité de Montdidier (Somme - Hauts-de-France)

Risques majeurs (PPR)

Définir les risques majeurs et s’organiser en cas de catastrophe (naturelle, industrielle ou autres) afin d’assurer l’alerte, l’information, la protection et le soutien de la population.

Les risques identifiés sur la commune de Montdidier :

  1. Risque « mouvement de terrain »
  2. Risque « industriel »
  3. Risques liés à la découverte « d’engins résiduels de guerre »

Les moyens humains recensés : élus, personnel ville, réserve communale de sécurité civile, monde associatif, secteur médical, commerces alimentaires, taxis, transports en commun, entreprises, …

Les moyens matériels de la commune : véhicules ou engins spécifiques, compresseurs, groupes électrogènes, tronçonneuses, …

Les locaux d’hébergement : écoles, salles de sport et autres salles municipales ainsi que les principaux établissements recevant du public.

L’identification des établissements à population vulnérable. Les personnes vulnérables (âgées, handicapées, isolées) sont invitées à se faire connaître auprès du CCAS*, afin qu’elles bénéficient d’une gestion appropriée en cas de besoin.
* Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Montdidier est situé derrière la salle des fêtes (au Relais Inter-générations).

En cas de crise majeure, le plan est activé par le Maire. Si l’ampleur de la catastrophe dépasse les moyens communaux, le Préfet prend le relais en déclenchant un plan départemental.


1. Risque « mouvement de terrain » :

Qu’est-ce que c’est ?

Un mouvement de terrain est un déplacement plus ou moins brutal du sol ou du sous-sol sous l’effet d’influences naturelles (agent d’érosion, pesanteur, séisme…) ou anthropiques (exploitation de matériaux, déboisement, terrassement…). Les volumes en jeu sont compris entre quelques mètres cubes et quelques millions de mètres cubes. Les déplacements peuvent être lents (quelques millimètres par an) ou très rapides (quelques centaines de mètres par jour).

En plaine :

  • Un affaissement plus ou moins brutal de cavités souterraines ou artificielles (mines, carrières, muches, cagnas...).
  • Des phénomènes de gonflements ou de retraits liés aux changements d’humidité de sols argileux (à l’origine de fissurations du bâti).

En zone de falaises ou accidentée :

  • Des glissements de terrain par rupture d’un versant instable.
  • Des glissements ou écroulement et chutes de blocs sur les côtes à falaises.
  • Une érosion sur les côtes basses sableuses.

Prendre en compte le risque « mouvement de terrain » dans l’urbanisation :
Les règles de construction pour les nouveaux projets

Les mesures suivantes doivent être préconisées afin d’assurer la sécurité des personnes et la pérennité des ouvrages :

  • Informer et sensibiliser les personnes désireuses de construire.
  • Sur les terrains à bâtir : reconnaître le sous-sol, faire une étude géotechnique et rechercher des vides par un professionnel, préalablement à la conception d’un projet de construction ou à la réalisation de travaux.
  • Etant donné que les mouvements de terrain sont dus à la pénétration lente des eaux dans le sol, il faut éviter le rejet des eaux pluviales et usées directement dans les cavités souterraines* ou par infiltration, limiter les mouvements d’eau et se raccorder aux réseaux de collecte et de distribution des eaux.
  • Confier la maîtrise d’œuvre à un architecte et, en tout état de cause, utiliser des fondations adaptées au sous-sol et les poser sur un sol solide.

*Les cavités souterraines sont nombreuses dans notre département. La majorité des communes de la Somme ont répertorié des cavités d’origine anthropique, mais toutes n’ont pas encore été découvertes. Tout comme les tempêtes, elles ne constituent pas un risque majeurs, mais elles doivent être signalées.


Où s’informer ?

Vous pouvez vous informer sur les risques de mouvement de terrain :

  • À la mairie de Montdidier
    Tél : 03 22 78 75 75
  • À la préfecture d’Amiens, Bureau Interministériel Régional de Défense et de Sécurité Civile
    Tél : 03 22 97 80 80
  • Service Prévention Risques et Sécurité de la D.D.E. (Direction départementale de l’équipement de la Somme)
    Tél : 03 22 33 62 09
  • Au B.R.G.M. - Hauts-de-France - Site de Lille (Bureau de Recherches Géologiques et Minières)
    Tél : 03 20 19 15 40

2. Risque industriel

Qu’est-ce-que c’est ?
Le risque industriel majeur est un événement accidentel se produisant sur un site industriel et entraînant des conséquences immédiates graves pour le personnel, les populations avoisinantes, les biens et l’environnement. Afin de prévenir ce type d’accident, les établissements les plus dangereux sont soumis à une législation stricte et à des contrôles réguliers (loi sur les Installations Classées pour la Protection de l’Environnement, I.C.P.E. soumettant certaines activités à autorisation préfectorale ou à une déclaration préalable).

Les principales manifestations du risque industriel sont :

  • L’incendie par inflammation d’un produit au contact d’un autre, d’une flamme ou d’un point chaud, avec risque de brûlures et d’asphyxie.
  • L’explosion par mélange entre certains produits, libération brutale de gaz avec risque de traumatismes directs de la surpression par l’onde de choc, par projection d’éclats ou projection des personnes au sol ou sur des surfaces dures.
  • La dispersion dans l’air, l’eau ou le sol de produits dangereux avec toxicité par inhalation, ingestion ou contact.
  • L’inondation par rupture des bassins de rétention.


Où s’informer ?

  • À la mairie de Montdidier
    Tél : 03 22 78 75 75
  • À la D.R.E.A.L - Hauts-de-France , service « Prévention des Risques Industriels », Division « Prévention des Risques Accidentels »
    Tél : 03 22 82 25 00
  • Chez les Sapeurs-Pompiers de Montdidier
    Tél : 03 22 88 52 05
  • À la préfecture d’Amiens, Bureau Interministériel Régional de Défense et de Sécurité Civile
    Tél : 03 22 97 80 80

3. Risque liés à la découverte d’engins résiduels de guerre

Le département de la Somme a été le théâtre de combats et de bombardements au cours des deux guerres mondiales. Ces conflits ont laissé des obus et des bombes non éclatés ainsi que des stocks de munitions sur tout le territoire de la Somme. Le centre interdépartemental de déminage d’Amiens intervient pour l’enlèvement de ces engins (qu’ils soient toxiques ou explosifs) sur les départements de la Somme et de l’Oise et il est chargé de leur élimination. N’hésitez donc pas à solliciter les démineurs. Les démineurs interviennent également avant toute visite officielle d’un membre du gouvernement ou d’une haute personnalité et pour le traitement des objets suspects, à la demande du Bureau Interministériel Régional de Défense et de Sécurité Civile en liaison avec les maires, la gendarmerie, les polices urbaines et les sapeurs-pompiers.

Un engin de guerre, même détérioré, peut toujours se révéler dangereux. Les précautions à prendre face à un engin de guerre ou un objet suspect sont donc les suivantes :

  • N’y touchez pas, ne le déplacez pas
  • N’y mettez pas le feu, laissez-le là où il se trouve
  • Repérez l’emplacement (balisez)
  • Eloignez-vous sans courir
  • Prévenez immédiatement la mairie, la gendarmerie ou la police
  • Empêchez quiconque de s’approcher


Où s’informer ?

Les demandes d’enlèvement d’engins résiduels de guerre doivent être faites par le maire, grâce à un imprimé diffusé par la préfecture. Les demandes dites "d’urgence", faites par téléphone, doivent être confirmées par ce même imprimé dans un délai de 24 heures. Les engins dangereux sont détruits sur le territoire de la commune de découverte lorsque cela est possible.


Pour plus de renseignements

Télécharger le PDF

Contact

Accueil
Hôtel de Ville
Place du Général de Gaulle
80500 Montdidier
Tél : 03 22 78 75 75
Fax : 03 22 78 89 87

Horaires

Du lundi au vendredi de 09h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00